Kédougou : La Korité célébrée sous le signe du respect de la parole divine

La majorité de la communauté musulmane de Kédougou a célébré la korité ce samedi 18 juillet 2015. A Madina- Kénioto, village religieux situé à environ 3 Km au nord-est de la commune de Kédougou, la prière des deux raakaas a été dirigée par l’imam Ansoumane Diaby, en présence de M Papa Demba Diallo, préfet de Kédougou conduisant une forte délégation.
C’est aux environs de 9h que la prière des deux raakaas a débuté. L’administration y a été représentée par M Papa Demba Diallo préfet de Kédougou en compagnie de M Babou Konaté, Directeur du centre culturel régional de Kédougou, de M Amadou Ngom, directeur du cdeps , de M Diouf, adjoint au commandant de la brigade de gendarmerie de Kédougou , de M Mady Diakhaby et M Baba Bitèye, représentants du maire de la commune de Kédougou.
La célébration de la korité ou Aïd el fitr marquant la fin du mois béni de ramadan a été une occasion pour l’imam Ansoumane Diaby de rappeler aux fidèles les fondements de cette pratique. Il s’est également étendu sur certains préceptes qu’il faut impérativement intérioriser. Il s’agit du respect de la parole et de la volonté divine, la foi en Dieu, la pratique de la religion, l’importance du jeûne, le culte du pardon et des rapports de bon voisinage entre autres.
Les religieux contribuent à la formation patriotique
M Papa Demba Diallo, le préfet de Kédougou n’a pas manqué de décliner les motifs de sa présence
« Nous sommes ici pour représenter le gouverneur de région. Nous nous réjouissons du déroulement de cette fête. Nous avons saisi l’occasion pour magnifier l’apport des autorités religieuses aux populations du rôle dans le cadre du patriotisme. Dieu a fait que les autorités religieuses sont en train de contribuer à la formation des jeunes .il y a beaucoup de tentations et le gouvernement ne peut pas tout faire seul. Il faut que les jeunes soient la l’abri de ces tentations .Nous allons continuer à travailler ensemble pour mettre les populations à l’abri de ces tentations qui sont là. Nous sollicitons également des prières pour le président de la république, les membres du gouvernement, et toutes les autorités administratives » a-t-il souligné.
En guise de réponse, l’imam Ansoumane Diaby a remercié le préfet et sa délégation non sans leur faire part de sa disponibilité et de son engagement à maintenir les relations que son défunt père avait eues jusque-là avec l’administration, les fidèles et toutes les communautés.
Devoir de reconnaissance au maire Mamadou Hadji Cissé
L’imam Ansoumane Diaby a profité de l’occasion pour reconnaitre et saluer publiquement les actions de Mamadou Hadji Cissé, député maire de Kédougou.
« C’est lui qui a assuré par ses propres frais toute l’installation électrique dans la mosquée de Madina Kénioto. C’est lui qui a doté le village en panneaux solaires. Nous le remercions pour cela. N’eût été ses charges, il aurait pu être là aujourd’hui. Nous le considérons comme un fils de Madina Kénioto » a-t-il témoigné avant de formuler des prières pour le maintien de la paix et de la stabilité, dans la région de Kédougou et un peu partout au Sénégal.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com