Kédougou : Des jeunes réclament le départ du maire de la commune de Kédougou

Des frustrés, jeunes, femmes et vieux ont battu le macadam ce samedi 6 février 2016. Ils réclament le départ de Mamadou hadji Cissé, maire de la commune de Kédougou et exigent de l’Etat la mise en place d’une délégation spéciale pour gérer les affaires courantes de la cité.
C’est de la station d’essence sise au quartier Gomba de Kédougou (ex-Lawol Tamba) qu’est parti un long cortège de jeunes, de femmes et de vieux, tous vêtus de tee-shirts rouges, brassards rouges pendus sur leurs poignets, bras, ou noués sur la tête, pancartes en mains. Ainsi ont-ils arpenté, l’axe allant de la station d’essence de Gomba au carrefour de la mairie de Kédougou. Tout le long de ce parcours, ils n’ont pas manqué de scander des slogans du genre « fii gno ko mom », « Naa dem… Na demaa dem», « Hadji, dée naa », « Hadji dégage ».
A la gouvernance de Kédougou, un mémorandum a été lu et transmis à M William Manel, gouverneur de région entouré de son adjoint au développement M Ahmed Tidiane Thiaw, de M Papa Demba Diallo, préfet du Département de Kédougou et de son adjoint Mamadou Oumar Sow.
«Les populations sont étouffées par une gestion municipale nébuleuse. C’est la défiance du bureau municipal de Kédougou. Mal élu, très mal élu, élu par la force de la manipulation, des manœuvres et du mensonge. Arrivé à la tête de la magistrature grâce à un transfert d’électeurs de la zone rurale vers la commune lors des élections locales de 2014… Le maire manque d’initiatives en matière de développement et d’extension de la commune, entre en conflits avec tous les services techniques, fait de la gestion solitaire, des saccages de biens publics et privés, abus de pouvoirs. Maire absentéiste et fugitif de tout projet de développement … » a fustigé M Lamine Bâ, le porte-parole des marcheurs.
M William Manel, le chef de l’exécutif régional a félicité la police qui a su encadrer cette marche qui s’est déroulée sans incident avant de promettre de transmettre le mémorandum à la hiérarchie.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com