Le procureur fait arrêter Ibra Guèye à la barre pour faux témoignage

C’est un véritable coup de théâtre qui s’est produit ce jeudi au tribunal de grande instance de Diourbel. Après avoir fait un témoignage sur lequel le tribunal s’est fondé pour condamner Moussa Dieng à une peine d’emprisonnement d’un an, lundi dernier, Ibra Guèye est revenu ce matin devant la barre pour accuser deux prévenus du même délit en faveur de son frangin, Serigne Saliou Mbaye.

Mais ce dont il était loin de se douter, c’est que le président du tribunal, Mbaye Pouye, et le procureur Baye Thiam, étaient tout sauf amnésiques. Sans compter la perspicacité de Me Moustapha Dieng, le conseil des deux prévenus présentés au tribunal ce matin.

Confronté aux trois prévenus contre lesquels il a déposé pour les faire plonger,  Ibra Guèye (23 ans) a servi des déclarations contradictoires, provoquant ainsi la colère du tribunal. Ce qui a poussé le procureur, Baye Thiam, à immédiatement sévir contre la malhonnêteté dont il a fait montre.

Séance tenante, le procureur a intimé l’ordre au policier en faction de le menotter et de le conduire illico presto au commissariat urbain de police de Diourbel où Ibra Guèye sera auditionné en attendant son déferrement au parquet. Il sera jugé pour faux témoignage devant le même tribunal la semaine prochaine.

Quant à Moussa Dieng contre qui Ibra Guèye avait témoigné et qui a été condamné à un an, et ce malgré les réserves de son avocat Me Abdoulaye Babou qui l’a défendu becs et ongles parce que convaincu de son innocence, le président du tribunal, Mbaye Pouye lui a demandé de faire appel de sa condamnation.

Pour leur part, Serigne Dame Diouf et Mandione Niang défendus par Me Moustapha Dieng, ont bénéficié d’une liberté provisoire.