Jeune Afrique brûlé au Congo…

Décidément, le journal «Jeune Afrique» est mal barré ces temps-ci. En effet, ce n’est pas seulement au Sénégal que le magazine est voué aux gémonies pour avoir attenté à la foi d’autrui. Si au Sénégal, on en est encore au stade des menaces de boycott, au Congo, certains sont passés à la vitesse supérieure. Hier, des manifestants furieux ont brûlé des exemplaires de «Jeune Afrique» devant des forces de sécurité. Ces derniers accusent le journal de Béchir Ben Yahmed de faire la propagande pour le Président Denis Sassou Nguessou. Sur la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, ces Congolais qualifient de sangsues les responsables du journal. A les en croire, ils reçoivent indument de l’argent pour faire la promotion du Président congolais, candidat à sa propre succession. D’ailleurs, les protestataires ont improvisé une belle chanson qu’ils ont entonnée en chœur pour annoncer la disparition de l’hebdomadaire panafricain.