Inauguration de l’arène nationale…Les râleurs ont été écartés

Ils avaient été nombreux, ces habitants de la cité devant abriter l’arène nationale, à dénoncer la construction de cette infrastructure, pour diverses raisons. Si les uns ont évoqué un problème d’insécurité, à cause de la violence constatée dans la lutte, d’autres avaient dénoncé les déguerpissements programmés depuis l’annonce du projet. Mais, avant-hier, lors de la cérémonie de pose de la première pierre, seuls les adhérents au projet étaient sur les lieux. Ceux qui avaient menacé de se faire entendre étaient aux abonnés absents. Ont-ils été dissuadés par l’impressionnant dispositif sécuritaire qui avait été déployé sur les lieux ? « Yalla reka xam », pour paraphraser Haj Moustapha Guèye.