Ils volent les médailles de l’ancienne championne et prennent 2 ans de taule

Habibatou Sall n’aura la  possibilité de présenter ses médaille à se progénitures. Car une bande composée de Ousmane Ndoly Diagne, Moustapha Ndiaye et Mamadou Diaby Diallo alias Boys Poulo ont dérobé les médailles  que  l’ancienne internationale en course de voiture a   décroché durant   sa carrière. Attraits tous ce jeudi devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar  pour répondre à leurs actes commis, Ousmane Ndoly Diagne, et compagnies  ont niés en bloc  les faits.  Pis, ils sont accusés mutuellement   C’est d’abord Ousmane Ndoli Diagne qui a devant le tribunal déclaré que, c’est  un certain Moustapha Ndiaye qui lui avait confié  un sac contenant des trophées. Ce dernier est reconnu par tous comme  un voleur.
C’est  là pour ces   présumé ont, après avoir escaladé le   mur de   la  maison,  préféré dérober  les médailles, et autres accessoires. En réalité, ils croyaient  tout est en or. Toujours devant la barre, Mamadou Diaby a confirmé qu’Ousmane Diagne et Moustapha Ndiaye l’ont retrouvé à  sa place pour qu’il  leur fasse écouler deux sacs de poivre qu’ils avaient volés à la sodida.  Mais ces déclarations  n’ont pas convaincu le ministère  public. Dans son réquisitoire,   le   ministère   public a  souligné qu’il Ya des éléments à relever  dans ce dossier. Pour   le procureur, le délit de vol est constant. Et d’après lui, il  y’a des éléments retrouvés dans la chambre de Ousmane  Ndoli contenant des trophées.
Par ailleurs   les   présumés voleurs ont eu à  faire des aveux au niveau des enquêteurs et à la barre. C’est  la raison   pour laquelle  parquet demande la relaxe de Boy Poulo pour le délit de vol en réunion tout en sachant qu’il  est la personne qui les aidait à vendre les 3 sacs de poivres voles. Par ailleurs Ousmane
Ndoli Diagne et Moustapha Ndiaye  sont déclaré coupables et de les condamner  à  2 ans fermes. De son côté, la défense a trouvé  ce réquisitoire  anormale. Dès lors, elle a plaidé pour   la relaxe pure et simple. Pour la défense   leurs   clients n’ont rien à  voir avec ce vol. Les preuves  ne sont, de l’analyse de la défense, pas suffisantes pour démontrer leur culpabilité. Finalement, Boys Poulo est relaxé au moment où les 2 autres ont  pris 2 ans  fermes et une amande d’un millions de francs CFA.