Ils veulent appliquer la Charia au…Sénégal

L’institut Timbuktu, dirigé par Dr Bacary Sambe, a réalisé une enquête sur « Les facteurs de radicalisation et de perception du terrorisme ». 45% des personnes interrogées estiment que le chômage et la pauvreté poussent les jeunes vers les organisations terroristes.  Mais là où les résultats de cette enquête font froid dans le dos, c’est lors qu’ils révèlent que 54% de l’échantillon sont pour un référendum pour l’adoption de la charia au Sénégal.

L’enquête a ciblé les personnes nées entre 1981 et 1998. Il y avait plus de femmes (54%) que d’hommes (46%). Et les 90,3% de l’échantillon sont scolarisés dont 62% dans les écoles françaises. (Source : L’Observateur)