Il tue son agresseur et est condamné à…15 ans de taule

La haine nous joue souvent des tours et c’est ce qui est arrivé à Philippe Martin Sarr qui a poignardé son agresseur à cause de ce sentiment qu’il ressentait à son égard. Attrait à la barre de la Chambre criminelle d’assises de Dakar, pour le meurtre de son agresseur Oupa Kampeli Mendy, il a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Tout avait commencé le 06 mai 2010, quand Cheikh Diaw, délégué de quartier de Malika Montagne, fait appel à la brigade de gendarmerie de Keur Massar pour informer qu’un corps sans vie, avec une large blessure dans le dos a été découvert. C’est par la suite que Philippe Sarr a été interpellé chez lui. Ce dernier a reconnu avoir administré un coup de couteau sans intention de donner la mort. A l’enquête préliminaire, l’accusé a déclaré qu’il avait été agressé par des personnes dont Oupa Kampeli Mendy, qui tentait de lui soustraire un tas de ferraille. «Deux jours après, j’ai interpellé la victime sur mon agression. Mais Mbendy a sorti un couteau que j’ai réussi à lui reprendre pour le lui enfoncer dans le dos», a t-il déclaré.