Il tue sa femme et tente de l’enterrer rapidement

L’affaire de la dame Khady Kandj décédée à Diourbel et dont l’inhumation a été interrompue, parce que son corps présentait des traces de violences, refait surface. Le mari de la défunte était en garde à vue. Il a été finalement déféré au Parquet du Tribunal de Grande Instance de Diourbel. Il est soupçonné d’avoir tué son épouse au quartier Keur Niang et devra se défendre devant les tribunaux s’il veut s’échapper aux griffes de la justice.