Il tue le conducteur de moto et clame la folie…Il oublie tout, son nom sa famille

La 2ème audience de cette 2ème journée de la première session de la Chambre criminelle de Diourbel est liée à l’affaire Lamine Dieng poursuivi des délits de vols commis la nuit avec violence, port d’arme et d’assassinat sur la personne de Serigne Mbacké Faye le 17 février 2012. Ce jour là, les sapeurs pompiers alertaient les éléments du Commissariat urbain vers 00h du décès d’un conducteur de moto Jakarta victime d’une agression physique à hauteur de la maison de du marabout Baye Sy sur la route de Gossas. Le transport des policiers sur les lieux ont permis d’appréhender le nommé Lamine Dieng qui détenait par devers lui une paire de gants de couleur blanche, un pistolet factice et un couteau.
Devant la barre, l’accusé a montré un état de démence. Interpellé sur son identité, il déclare ne pas connaitre son nom, idem pour celui de sa mère. Conséquence, le tribunal a ordonné une expertise du psychiatre pour voir si l’accusé peut tenir un débat contradictoire. En attendant, cette affaire a renvoyé à la prochaine session.