Il reçoit un « ndogou » de Yamba

En garde à vue au commissariat de Point E pour vol présumé dans une grande surface, le consultant en urbanisme Malick Ndiaye a vu son cas corsé. À l’heure de la coupure du jeûne samedi, quelques heures après son arrestation, il reçoit la visite de son frère, Mory Ndiaye.

Ce dernier lui apporte son ndogou : un bol contenant le repas et une baguette de pain. Le policier chargé de scruter le repas sera surpris de constater que le pain était « tartiné » d’un képa d’héroïne. Interrogé par rapport à cette découverte, Mory se décharge sur un de ses amis.

Soumis à la fouille, il tombe avec un autre képa d’héroïne trouvé dans ses poches avec pipette et joint de chanvre indien. Manifestant de la colère contre son frère, Malick dira n’avoir jamais été demandeur d’un tel repas. Que son frère a pris l’initiative pour l’enfoncer.

Pour justifier son acte, ce dernier confiera aux policiers avoir apporté la drogue pour satisfaire le manque de son frangin, qu’il décrit comme un héroïno-dépendant. La perquisition effectuée au domicile des deux frères n’a rien donné, selon L’Observateur qui détaille l’affaire dans son édition de ce mardi.