Human Rights Watch demande la libération des 7 homosexuels

Human Rights Watch prend la défense des homos sénégalais et réclame l’annulation de la condamnation des 7 jeunes de Guédiawaye inculpés pour «actes contre-nature». Pour cette organisation, cette «affaire met une nouvelle fois en lumière les persécutions dont sont victimes les personnes Lgbt (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres)». Selon Hrw, «le gouvernement sénégalais devrait disculper et libérer sept hommes inculpés de relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe par un tribunal de Dakar le 21 août 2015, en violation de leurs droits fondamentaux. Les 7 hommes ont été inculpés en application de l’article 319 (3) du Code pénal du Sénégal, qui interdit les ‘actes contre-nature’ entre personnes de même sexe. Cet article viole les droits à la vie privée et à la non-discrimination protégés au niveau international et devrait être aboli immédiatement».
L’inculpation de sept hommes sur des accusations d’homosexualité constitue un affront envers une société qui aspire à la tolérance ainsi que vis-à-vis des engagements du Sénégal en matière de droit international», a déclaré Neela Ghoshal, chercheuse senior sur les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) à Human Rights Watch.