Gris Bordeaux brise le silence : «C’est une défaite amère»

Ibrahima Ndione dit «Gris Bordeaux» brise le silence. Le troisième Tigre de Fass qui a été défait par Modou Lo, dimanche dernier, a presenté ses excuses à ses nombreux supporters sur sa page Facebook.

Plongé dans un mutisme depuis son revers contre Modou Lo, Gris Bordeaux a choisi sa page Facebook pour faire son mea culpa. «As salamou aleykoum, mes chers amis et frères. Al hamdoulilahi. Ce n’est pas un vain mot, mais je présente mes excuses à tous mes supporters, fans, et encadreurs pour ma mauvaise prestation», peut-on lire sur sa page Facebook. Dimanche dernier, le troisième Tigre de Fass a été humilié par Kharagne Lo.
«Je vais tirer les leçons de cette défaite en toute sérénité »
Au cours d’un combat intense, Modou Lo a réussi à terrasser son adversaire. Gris Bordeaux, qui ne comptait que sur sa force de frappe pour remporter le duel, s’est retrouvé sur ses quatre appuis sans comprendre comment. Une défaite qu’il n’est pas prêt d’oublier de sitôt. Très en colère, ses supporters n’ont pas hésité à brûler les tee-shirts à son effigie. D’ailleurs, ils ne veulent entendre parler de Gris Bordeaux et contestent son statut de Tigre de Fass. Il est cependant conscient qu’il n’a pas été à la hauteur des attentes placées en lui. «Je sais que vous avez passé dimanche, une soirée difficile, car je n’ai pas répondu à vos attentes», explique le lutteur fassois.
«Je félicite Modou Lo pour son succès éclatant»
Gris de Bordeaux n’a pas manqué d’étaler son amertume.  «C’est une défaite amère, je l’admets et je l’assume». Le grand frère de Maodo affirme avoir beaucoup appris, au sortir de cet énième revers. «Inch Allah, je vais tirer en toute sérénité toutes les leçons. Faites-moi juste confiance». Malgré sa déception, l’espoir de Fass reste très fair-play et a tenu à féliciter son bourreau. «Je félicite en toute sincérité Modou Lo pour son succès éclatant et lui souhaite bonne continuation», ajoute-t-il.
«L’échec est l’épreuve qui conduit au succès»
Par ailleurs, le successeur de Tapha Guèye relativise sa défaite en ces termes : «l’échec est l’épreuve qui conduit au succès». Malgré tout, il doit encore rester optimiste quant à son ambition de régner dans l’arène. «Si tu me dépouilles des richesses, laisse-moi l’espérance et si tu me dépouilles du succès, laisse-moi la force de volonté pour pouvoir vaincre l’échec», conclut-il.