Gackou provoque Niasse…Il va dans son fief, ouvre une permanence et arrache ses militants…La HONTE !

La région de Kaolack reste le dernier bastion de l’actuel président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Son bras droit d’hier devenu son adversaire d’aujourd’hui, veut à tout prix le détrôner dans le Sine-Saloum et le Ndoukoumane. Pour ce faire, Malick Gakou et ses soldats étaient en mission de reconnaissance, le week-end dernier. Pour défier Moustapha Niasse, le Grand parti (Gp) a initié une caravane dite de l’ « Espoir » dans les artères de la commune de Kaolack. Le premier coup contre Moustapha Niasse, c’est réussir à ouvrir une permanence dans le cœur de Kaolack pour accueillir les démissionnaires de l’Alliance pour la République (Apr).
« Nous sommes un parti d’avenir et de l’espoir. Nous ne sommes pas là aussi pour nous comparer à l’ancien parti ; pour nous la page est tournée. Ce qui nous préoccupe, c’est le futur du Sénégal et nous l’incarnons. Notre parti politique vise à donner de l’espoir aux jeunes de Kaolack et ainsi contribuer au développement de la région-carrefour du Sénégal », clame Malick Gakou, devant ses sympathisants. Il a profité de cette occasion pour démentir l’information selon laquelle, il y a des départs dans son État-major politique. « Ce sont de fausses allégations. Personne n’a quitté le Grand parti (Gp). J’ai entendu dire que le numéro II de mon parti a démissionné ; d’ailleurs, je tiens à vous informer qu’il n’y a pas de numéro II dans notre parti, ni à Guédiawaye, ni nulle part au Sénégal. Nous ne sommes pas préoccupés par des postes. La vente des cartes de membre n’a pas démarré, seule Mata Sy Diallo, la Lionne du Ndoukoumane, en dispose. On a voulu prêter des propos à notre camarade Dame Seck, qui n’étaient pas les siens », clarifie-t-il.