Fraudes aux examens : le cerveau se trouve à l’office du BAC

Malgré toutes les mesures prises pour décourager les tricheurs, les élèves continuent de prendre les risques pour tenter de décrocher le Bac. Lundi, une fille a été prise en flagrant délit de tricherie au Lycée de Pikine lors de l’épreuve d’histoire-Géographie.
Modus operandi ? Elle recevait les épreuves corrigées sur son portable par Sms que lui transférait sa sœur. Selon « le Quotidien », celle-ci recevait les épreuves d’une autre fille qui les a obtenues de quelqu’un qui travaille à l’Office de Baccalauréat qui organise l’examen. Interpellées par la police, les trois filles, en garde à vue au commissariat de Guédiawaye, soutiennent qu’elles ont versé beaucoup d’argent pour obtenir les épreuves. L’enquête policière suit son cours pour démasquer le cerveau de cette opération de tricherie niché à l’Office du Bac. Dans sa livraison d’hier, le journal Libération a révélé que quatre candidates ont déjà été arrêtées au Centre de Pikine. Alors qu’elles avaient sur leurs portables les épreuves corrigées de toute la matinée du lundi.