Fatou 7 ans, Maty 12 ans et Astou 15 ans…Toutes violées par des pédophiles

Marième est la maman de Fatou âgée de 7 ans. Il y a un an, sa fille a été victime de violence sexuelle. La dame témoigne : « Ma fille a été violée par un tailleur. Et il a démenti avoir abusé de la petite. Et lorsqu’ils sont partis en justice, il s’est avéré qu’il l’avait violée. Et l’auteur a été emprisonné. Sur le plan psychologique, elle est prise en charge. Elle n’arrivait pas à dormir la nuit car elle faisait des cauchemars. Et elle était très agitée. Mais depuis qu’elle fréquente le Cegid, avec le suivi psychologique, elle arrive à retrouver son état normal. Elle parvient à jouer avec ses camarades. Au début, elle s’isolait tout le temps.»

Astou est une fille de 15 ans. Elle a été séquestrée pendant 15 jours et violée à tour de rôle par des personnes inconnues. À la suite de sa mésaventure, elle ignorait qu’elle était enceinte. C’est lorsqu’elle a commencé à saigner sans arrêt qu’elle s’est rendue à l’hôpital. Sur place, la sage-femme lui a fait savoir qu’elle était victime d’une fausse couche. Stigmatisée dans son propre quartier, son père a été obligé de la déplacer, loin des regards du voisinage.

Autre adolescente victime de violence : Awa, 15 ans, a d’abord été sauvée d’une tentative de viol, avant d’être agressée par son sauveur. Après l’avoir tirée de ce mauvais pas, l’homme a proposé de la raccompagner, car il faisait nuit. Mais, en cours de route, il a assouvi sa libido sur elle. Après les faits, l’enfant et sa mère se sont rendues dans un centre de santé. La sage-femme leur a dit qu’elle était victime d’une tentative de pénétration, mais que l’hymen était resté intact. Quelques semaines plus tard, la fille est tombée malade. À l’hôpital, la sage-femme a diagnostiqué une grossesse. L’adolescente est tombée des nues, a fait une dépression et est devenue agressive. Elle a refusé de garder l’enfant. Finalement, grâce à l’assistance de sa mère, de l’Association des juristes sénégalaises (Ajs) et du Centre de guidance infantile et familiale (Cegid), elle a fini par accepter son sort.

Maty, 12 ans, violée par un sexagénaire

L’histoire de la petite Maty, 12 ans, est connue de tout son quartier. Elle a été violée par un homme de 60 ans. Elle vit avec sa grand-mère qui n’a pas les moyens de s’occuper convenablement de sa grossesse. Le centre de guidance infantile et familiale (Cegid) a fini par voler à son secours. Mame, 15 ans, s’est retrouvée avec une grossesse, après avoir été violée par un infirmier dans un centre de santé. Agée de 13 ans, Coumba a été violée par un voisin d’une cinquantaine d’années. Sa grand-mère a été la première à remarquer son changement morphologique : elle était alors enceinte de 5 mois.

Oumou, une élève de 15 ans qui vit à l’intérieur du pays, était venue à Dakar pour chercher du travail durant les vacances. Engagée comme domestique, elle a été violée par le fils de sa patronne. Elle s’est retrouvée avec une grossesse. Khady est une jeune fille de 16 ans. Elle est tombée enceinte de son petit ami à qui elle refusait de se donner. Devant le refus du garçon de reconnaître les faits, elle a tenté de se suicider. Elle a été sauvée avant d’être prise en charge.

enquete