«Fada doit créer son propre parti comme Souleymane Ndéné Ndiaye»

Sera-t-elle la prochaine démarche du président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, déchu par ses frères de parti ? Pour le professeur de droit et de science politique ,titulaire de Droit à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, Modou Diagne Fada doit accepter son exclusion du Parti démocratique sénégalais (Pds) et passer à une étape supérieure de sa vie politique. La thèse est défendue par Pape Ogo Seck dans les colonnes de l’Observateur. A Modou Diagne Fada, il conseille de «transcender le cadre simple de mouvement et créer son propre parti» comme l’ont fait Souleymane Ndéné Ndiaye et autres.
Pour le professeur de droit, il est inutile d’accuser le pouvoir car, «ce que traverse le Pds, l’Afp l’a vécu comme d’autres formations politiques. Ce sont tout simplement des querelles de générations, un comportement normal au sein d’un parti qui refuse de se moderniser pour instaurer une nouvelle dynamique».
Modou Diagne Fada, relativise-t-il, est l’un des derniers à quitter le navire bleu et il ne sera pas le seul. Parce que le Pds, qui est «en déliquescence depuis la perte du pouvoir, est en train de suivre les pas du Ps, qui a éclaté dès la perte du pouvoir de 2000».
Estimant que Fada a un avenir certain en politique, Pape Ogo Seck précise toutefois que ce dernier «est trop pressé». Et Wade a réussi à séparer Fada de Aida Mbodj, qui elle aussi était dans la fronde.

2 Comments

  1. Quel est l’avenir politique d’un Diagne fada ? Il est facile d’etre une cinquième colonne ,on a pas besoin d’etre mille mais juste un petit nombre et de faire bcp de bruits surtout quand on a le soutien actif de la quasi totalité des médiats .les données sont totalement différentes si on crée un parti .Conscient de cet état de fait Fada choisira la facilité de rester pour, conformément à son cahier de charges,continuer son travail de déstabilisation du PDS.

  2. Je valide, Seynabou. Tout dépend de sa lettre de mission. Créer son Parti aurait suffi s’il voulait être un « futur président » ou se contenter d’affaiblir le PDS. Ce qu’il veut, c’est faire couler le Parti de Wade.

Les commentaires sont fermés.