Face aux rumeurs, Barthélemy Dias réagit: « Personne ne peut me renvoyer du PS »

Il a une position tranchée et les mots sont audibles. Le maire de Mermoz Sacré-cœur, face aux rumeurs d’une éventuelle expulsion des « frondeurs » du Parti socialiste (Ps) lors de la dernière consultation citoyenne référendaire du 20 mars dernier, réagit: «Personne ne peut me renvoyer du Parti socialiste».

«Si j’entends les journalistes ou certains de nos camarades parler d’exclusion…Moi, Barthélémy Dias, personne ne m’expulsera de ce parti parc que personne ne m’y a amené», a insisté Barthélemy Dias lors de la Conférence de la Jeunesse pour socialisme et la Démocratie (Jds) qui s’est tenu samedi dernier.

A ses yeux, le Ps n’a pas besoin en ce moment de chasse aux sorcières, mais de concertation, de dialogue, d’esprit de dépassement et de travail pour atteindre son objectif principal qui est la reconquête du pouvoir.