Etudiants incarcérés : Thierno Bocoum dénonce une prise d’otages et un règlement de comptes politiques

Le député de Rewmi, Thierno Bocoum compare la situation des 4 étudiants mis sous mandat de dépôt à une prise d’otages. «Je suis venu pour soutenir les étudiants qui sont aujourd’hui pris en otage pour le règlement de problèmes politiques», dit-il. «Ceux qui ont assisté à la scène ont donné une version très claire. Ils expliquent comment a abouti la politisation de la venue du président de la République», martèle, le député rewmiste. Thierno Bocoum est revenu sur l’affaire pour livrer une autre lecture des évènements qui se sont passés le 31 juillet 2015 à l’Ucad. «Il y a eu échange de pierres entre les étudiants de l’opposition et les étudiants républicains. C’est en ce moment que le cortège est passé. Personne ne peut comprendre que le cortège du Président passe et qu’on l’attaque avec des pierres. Tout étudiant sait que c’est un acte qui peut lui coûter sa vie», se désole-t-il.