Encore un gros problème dans la sport…Où est le ministre Matar Ba ?

Pas plus tard qu’hier, à 13 heures le ministre des Sports rassurait que désormais, il n’y aurait plus de problèmes de primes ou de prises en charge pour les équipes nationales. Sauf qu’au moment où Matar Ba tenait ses propos, lors de sa visite aux «Lionnes » du basket, à l’hôtel des Almadies, c’était le branle-le-bas de combat, de l’autre côté, à Valladolid, en Espagne où se trouvent les «Lions». La bande à Malèye Ndoye qui prépare le tournoi de Manilles, qualificatif aux Jeux Olympiques «Rio 2016», a failli, en effet, perdre son entraîneur espagnol ce jeudi. Parce que la Fédération n’a pas respecté une grande partie de ses engagements envers lui, Porfirio Fisac de Diego a failli prendre ses cliques et ses claques, hier, pour quitter l’hôtel des «Lions» où ils sont en stage en Espagne et rentrer chez lui.

Si l’Espagnol est revenu à de meilleurs sentiments, nous rapportent nos capteurs, c’est parce qu’il y a eu une réunion avec les joueurs et que ces derniers l’ont convaincu de ne pas les abandonner, surtout pas à ce moment crucial, presque en le suppliant. Sensible à cela, il a fini par rester. Du côté des responsables du basket, on a aussi promis de tout faire pour honorer les engagements souscrits envers le coach. Pour dire que rien n’est encore réglé et que les choses pourraient dégénérer de nouveau dans les heures qui suivent. Il faut juste ajouter que l’équipe du Sénégal devait quitter l’Espagne depuis mercredi soir pour rallier Manille, aux Philippines, via Istanbul, en Turquie. Mais en raison de l’attentat à l’aéroport d’Istanbul, le vol de Turkish Airlines qui devait les amener a connu des perturbations et ils sont encore en Espagne.