En 2012 Macky avait supprimé le poste de vice-président par l’Assemblée…Il revient pour le re-supprimer avec le référendum

Voici les comparaisons nécessaires pour comprendre l’interpellation de Doudou Wade.
En Septembre 2012, Macky fait passer à l’Asssemblée une modification de la constitution qui supprime, et le sénat, et le poste de vice-président, et qui crée la CESE (Je me demande pourquoi le même chemin n’est pas possible pour réduire son mandat). Cette modification est publiée dans le journal officiel.
http://www.gouv.sn/IMG/pdf/loi_2012_06.pdf
……
Article 3 – Le poste de Vice-président prévu par l’alinéa 2 de l’article 26 de la Constitution est supprimé.
En conséquence, les articles 26, 50 sont modifiés ainsi qu’il suit:
Article 26: Sont abrogés les trois derniers alinéas.
Article 50: Après « certains pouvoirs », supprimer les mots « Au Vice-président ».
Après ce travail fait en 2012, validé, entériné et publié, Macky revient proposer, encore pour sa deuxième modification de la constitution, de re-supprimer l’alinéa 2 (et suivants) de l’article 26.
Voici la nouvelle proposition de Macky.

http://xibaaru.com/exclusivites/les-points-du-referendum-de-macky-tous-les-changements-point-par-point/

TITRE III – DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
A l’article 26 de la Constitution, sont supprimées les dispositions prévues aux alinéas 2, 3 et 4 relatifs (ves) au Vice-Président.
……
En clair, Macky propose de supprimer en référendum, ce qu’il avait demandé à l’assemblée de supprimer, il y a 3 ans, et dont il avait officiellement signé la suppression.
La question se pose de savoir, si cela n’a pas été fait volontairement. Il ne faut pas que les sénégalais oublient que parmi les conseillers de Macky il y a un certain Youssou qui avait usé du même subterfuge pour que sa candidature, à la présidence, soit rejetée par le Conseil Constitutionnel. Et c’est ce qu’il recherchait.