Elle sauve son amant de la prison

Avoir entretenu des relations sexuelles avec sa copine a valu à l’étudiant en licence, Birame Mbaye, sa comparution, ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Diourbel. À l’origine de cette affaire, une relation sentimentale avec S. D.Nd.

En fait, Birame Mbaye qui s’activait pour être recruté dans l’armée rencontre hasardeusement la fille qui lui tape dans l’oeil. Un échange de numéro de téléphone et débute automatiquement une belle relation amoureuse. Les deux tourtereaux commencent dès lors à se voir à l’abri des regards indiscrets surtout à l’insu de leurs parents respectifs. S’ensuivent des relations sexuelles entreprises jusqu’à ce que le père de la fille soit mis au parfum de l’histoire.

L’affaire finit par atterrir devant la brigade de gendarmerie de Bambey où Birame Mbaye sera placé gardé à vue, déféré puis placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel. Après plusieurs reports de son procès à cause de la grève des travailleurs de la justice, Birame Mbaye a finalement comparu ce matin, assisté de son avocat, Me Abdoulaye Babou.

Au cours des débats, la fille a reconnu s’être volontairement donnée à son amant Birame Mbaye. Ce qui a poussé le procureur, Baye Thiam, à dire qu’aucun élément dans le dossier ne permet au tribunal de retenir le prévenu dans les liens de la prévention.

Me Abdoulaye Babou saute alors sur l’occasion pour solliciter la relaxe pure et simple pour son client à titre principal, et à titre infiniment subsidiaire, une application extrêmement bienveillante de la loi.

Statuant séance tenante, le tribunal a purement et simplement relaxé le prévenu Birame Mbaye de toutes les charges retenues contre lui. Ainsi, l’étudiant, qui n’a pas cessé de clamer son amour pour sa dulcinée qu’il dit vouloir épouser, recouvre la liberté.