Si « l’autre femme » n’avait pas contacté Carlie, elle n’aurait sûrement jamais appris cette aventure extra-conjugale. À l’époque, Carlie et son mari, souvent absent à cause de son boulot, avaient décidé de suivre une thérapie de couple pour tenter de sauver leur mariage. Un an plus tard, ils sont désormais séparés, et Carlie a souhaité répondre au mail qui a marqué le début de la fin.

« Il y a un an, tu as cliqué sur « envoyer » après avoir avoir écrit un mail qui a eu un impact monumental sur la vie de plusieurs personnes. Ma vie, celle de mon mari, de notre fille, de nos parents, de nos familles, de nos amis. Je me demande souvent ce qui t’est passé par la tête, si tu désirais seulement te venger de l’homme qui t’avait brisé le coeur ou si tu pensais faire une bonne action », écrit Carlie sur le site Mamamia.

Honnête mais compréhensive, Carlie tente de se mettre à la place de la jeune femme. « Je peux imaginer ce que ça fait, d’habiter dans une petite ville. Un soir, un homme drôle et charmant se pointe dans ton bar. Il te raconte ses soucis à la maison avec sa femme fatiguée et son bébé qui ne dort pas. Toi tu n’avais qu’à l’écouter. »

« Moi aussi, j’ai été la jolie blonde en jupe courte au comptoir d’un bar », se souvient Carlie. Elle ne veut rejeter la faute sur personne et se dit même contente de savoir que son mari ne se sentait pas trop seul en déplacement à l’hôtel. « Tu as cru qu’il allait me quitter pour être avec toi. Mais il ne l’a pas fait. Ça a dû te briser le coeur. »

« Tu avais le choix. Tu pouvais le laisser essayer de recoller les morceaux avec sa femme, ou tu pouvais tout lui reprendre. Tu as choisi la seconde option. » Séparée de son mari, Carlie explique néanmoins qu’ils se sont rapprochés l’un de l’autre. « Nous sommes allés de l’avant et nous avons beaucoup de respect l’un pour l’autre, c’est important pour notre fille, et ça, tu ne pourras jamais le détruire. »