El Hadj Diop n’avait pas tué sa fille…Il l’a regardée mourir

Rebondissement dans l’affaire El Hadji Diop, ce Sénégalais accusé aux États-Unis d’avoir tué et sa femme, Aminata Dramé, et son enfant, Fatim Diop. Le rapport d’autopsie rendu public cette semaine corrige légèrement cette version. Il révèle qu’Aminata Dramé a été étranglée jusqu’à ce que mort s’ensuive, mais pas son bébé.

D’après Libération de ce samedi, citant une source proche des victimes, c’est au cours de leur bagarre que les époux sont tombés sur l’enfant. « Lorsqu’Aminata Dramé est morte, sa fillette respirait encore. Si El Hadji Diop avait appelé les secours, elle aurait pu être sauvée, mais il a préféré le regarder mourir.

Après son acte, rappelle Libération, le meurtrier présumé aurait tenté de mettre fin à ses jours en avalant des produits toxiques. Il aurait été sauvé de justesse.