Echanges houleux au Palais entre Macky Sall et son frère Aliou…

Aliou Sall a débarqué au palais avec une mine triste. Face à son frère, il lui a asséné ses quatre vérités concernant le cas Boughazelli. Les faits se sont déroulés avant le sommet sur le terrorisme.
Sans le vouloir, Aliou Sall a lâché l’information lors du meeting du samedi 13 novembre, à Guédiawaye. Abordant la question du député rebelle qui lui rend le sommeil difficile, le maire de la ville de Guédiawaye y est allé imprudemment. S’adressant aux nombreux militants, Aliou Sall déclare : « Je ne suis pas allé au palais pour taper sur la table et continuer à voir que Boughazelli continue de m’attaquer. Je ne l’accepterai pas. Si le parti ne peut pas régler son cas, en notre sein, nous prendrons des dispositions pour sécuriser l’Apr… » Une phrase qui en dit long déjà, sur les relations tendues entre les prétendus faucons du palais et Aliou Sall. Comme pour dire que lors de cette audience, entre le Président Macky Sall et son frère, les discussions étaient tendues. Macky aurait clairement fait savoir à son frère que Seydina Fall est un militant de la première heure et qu’il ne saurait être question de le sanctionner. Mais Macky Sall, toujours lors de cette entrevue, a pris l’engagement de rendre moins effervescent Boughazelli, tout en précisant qu’il est gênant, de par sa posture, de demander à un militant d’arrêter d’attaquer son frère. Mais depuis, c’est un Seydina Fall effervescent que l’on a vu. Et, comme Aliou Sall soupçonne des encagoulés qui arment le député rebelle contre lui, la série d’attaques continue de Boughazelli, renforce ses inquiétudes. Des sources proches du maire, sans le dire clairement, pensent que leur adversaire est solidement soutenu par une grande dame et par le palais. Car, comment comprendre après cette séance d’explication entre les deux frères, que Boughazelli continue en toute impunité et en toute liberté, à balancer des missiles contre Aliou Sall. À quoi joue Macky Sall ? Encore que, pour répondre aux attaques du camp Aliou Sall, qu’un meeting annoncé pour le 22 de ce mois soit financé et présidé par le Directeur général du Port autonome de Dakar (Pad) le Dr Cheikh Kanté, un proche de Marième Faye Sall. Thème du meeting : répondre à Aliou Sall. Après le feuilleton Lat Diop lors des locales de 2012 où le nom de la première dame a été évoqué, aujourd’hui l’offensive médiatique contre le maire de la part du député de Fith-mith laisse entrevoir qu’au sein de la famille Faye Sall, tout n’est pas marron.
Rewmi

1 Comment

  1. je me demande pourquoi cette dame qui dit aimer son mari déteste autant la famille de celui-ci.

Les commentaires sont fermés.