Du retard dans l’ouverture de certains bureaux de vote à Conakry et en provinces

Alors que le vote a débuté dans certains quartiers de la capitale guinéenne, des bureaux de vote tardent encore à ouvrir, faute de matériel électoral, a-t-on constaté sur place.

Dans la banlieue de Conakry, des électeurs attendent devant des bureaux de vote qui n’ont pas ouvert, notamment dans les quartiers de Hamdallaye, Cosa, et Lansanaya, l’acheminement des kits électoraux ayant accusé du retard.

Dans les bureaux de vote où les électeurs ont commencé à s’acquitter de leur devoir, les listes d’émargement rendent la tâche difficile aux assesseurs car parfois les noms des électeurs inscrits n’obéiraient pas à l’ordre alphabétique, d’après des membres de bureaux de vote et des électeurs.

A Labé, capitale de la Moyenne Guinée, les mêmes problèmes sont signalés. Dans cette ville où 185693 électeurs sont inscrits, pour 510 bureaux de vote, des électeurs n’ayant pas pu récupérer leurs cartes
électorales tiennent coûte que coûte à voter.

A Kindia, préfecture située à 150 kilomètres de Conakry, des problèmes sont signalés là également au niveau des bureaux de vote. Comme le manque de bulletins de vote au niveau du bureau de vote numéro 007 de Sambaya.

Dans la localité de Linsan, le bureau de vote du collège, salle 1, il n’y a ni président ni urnes. Mais les électeurs attendent que la Commission électorale préfectorale indépendante envoie le matériel de vote.

A noter que 10 mille observateurs ont été déployés à la faveur de ce scrutin, dont 250 étrangers.