Douanes et police interceptent près de 700 kg de faux médicaments

L’échange d’information et la collaboration entre Douane et police a permis la prise de 643 kg de médicaments et l’arrestation des convoyeurs, mais aussi de la destinatrice de ce coli spécial. Pour comprendre de quoi il retourne, il faut remonter à mercredi passé, quand A. Kaba , commerçante guinéenne de 47 ans fait charger à partir de Diaobé, 20 sacs remplis de produits pharmaceutiques ( essentiellement des comprimés) camouflés avec des balais traditionnels. Elle les fait mettre dans un camion frigorifique de transport de marchandises. Seulement le lendemain jeudi, O. Dieng et B. Ndiaye, ses convoyeurs, ont été arrêtés à Koumpentoum.

Non content de les arrêter, le Chef du service des Douanes alerte la police qui a aussitôt lancé les investigations lesquelles se sont révélées payantes puisque la propriétaire de la marchandise qui l’attendait tranquillement à Touba, a été interpellée au quartier Gouye Ziare. Cuisinée, la femme révèle qu’elle était habituée des faits et que cette fois-ci, elle a soutenu avoir payé la marchandise frauduleuse en Guinée pour un montant de 1.800.000F et comptait la commercialiser à Touba dans des dépôts informels.