Deux Sénégalais meurent dans des conditions tragiques en…

Week-end tragique pour les énégalais en Italie. Deux de nos compatriotes y ont trouvé la mort de façon accidentelle. Le premier est un jeune garçon de 7 ans, nommé Mamadou, mort dans un accident de voiture à Prato dans la Toscane. C’était samedi  dans un accident de voiture qui a également fait 3 blessés.  Le petit Mamadou et ses parents qui vivent à Parme étaient venus en Toscane pour assister à un baptême à Montemurlo. C’est sur le chemin du retour que l’accident est survenu. Dans la Punto : le père de Mamadou, le petit et son oncle. Ils ont fait un choc frontal avec une Citroen conduite par un Chinois. Les deux autres Sénégalais et le conducteur chinois, tous gravement blessés ont été acheminés à l’hôpital.
Les Sénégalais de Prato  sont aussitôt allés au chevet de leurs compatriotes. Moustapha Diagne, président des Sénégalais de Prato a rencontré les deux Sénégalais blessés à l’hôpital et a assuré que tout sera fait pour les assister et les aider pour le transfert de la dépouille mortelle du jeune Mamadou au Sénégal où il sera enterré.  Diagne explique qu’en accord avec les parents, le corps de l’enfant sera directement rapatrié au Sénégal à partir de Prato parce que le faire transiter à Parme où ils vivent constituerait une dépense supplémentaire.

Le second est un jeune de 20 ans qui est mort noyé à Marsaglia, une commune de la province de Coni (région de Piémont). Le drame a eu lieu, hier dimanche dans l’apprès-midi. Ce jeune Sénégalais de 20 ans, dont l’identité n’a pas été donnée, faisait partie d’un groupe de demandeurs d’asile logés dans la ville de Marsaglia et qui est allé sur la rivière Trebbia pour se baigner. Mais quand il a plongé dans la rivière, ses compagnons ne se doutaient de rien. Ce n’est que longtemps après qu’ils ne l’ont pas vu revenir qu’ils ont donné l’alerte. Les secours qui sont arrivés ont tenté en vain de ressusciter le jeune homme dont le corps était resté à quelques mètres de profondeur dans l’eau  un peu moins d’une heure avant l’arrivée des sauveteurs.