Deux griots se chamaillent devant le Président à Darou Mouhty…Macky règle le problème séance tenante

Une rude altercation entre communicateurs traditionnels devant le chef de l’Etat. Cela s’est passé à Darou Mouhty, samedi alors que Macky Sall y était pour présenter ses condoléances. En tout cas, Abdoulaye Mbaye Pekh en a fait baver Khadim Samb. Le dernier nommé qui a débarqué dans la cité religieuse en compagnie de Macky venu présenter ses condoléances à la famille de Darou Mousty était chargé, au domicile de Serigne Abass, le nouveau Khalife, de faire office de maître de cérémonie. Pour cette première partie des présentations de condoléances de Macky, tout s’est passé dans les règes de l’art. Mais, les choses vont un peu se compliquer quand Macky est arrivé au domicile du défunt Khalife, Serigne Cheikh Khady. Abdoulaye Mbaye Pekh qui y était venu très tôt avec Mansour Mbaye qui présentait ses condoléances y faisait déjà office de maître de cérémonie.
Il y est resté toute la journée quand le président et son griot l’y ont trouvé. Alors quand à un moment Khadim Samb, le griot Mc du prési a voulu prendre le micro pour jeter son grain de sel avant que Macky ne débute son discours, Mbaye Pekh opposa une vive résistance à sa prise de parole. Devant le chef de l’Etat, Mansour Mbaye et toute l’assistance médusés, Mbaye Pekh lui balance d’un ton sec : « Vous n’avez pas voix au chapitre, ici c’est la maison de Serigne Touba, vous m’avez trouvé sur place, c’est moi qui gère ». Un « siis » très clair. Grand seigneur, Khadim Samb n’a pas répondu. Il s’est tout simplement plié à la décision. Et vous savez quoi ? Mbaye Pekh a commencé à « jotali » (relayer) les propos du président. Mais un coup de théâtre s’est aussitôt produit. Macky a coupé net, mais en toute courtoisie, Mbaye Pekh dans ses envolées. Il lui a dit qu’il est apte à parler de vive voix lui-même. Fallait voir le Pekh dans ses petites babouches. Mais « nak », à la fin de la cérémonie, Mbaye Pekh a fait quelques louanges à Macky parlant de sa discipline, de son patriotisme, de son calme et lui a jeté quelques fleurs. Macky Sall, tout en sourire, lui a alors demandé : « j’aimerai maintenant que vous fassiez la paix avec mon gars ». Séance tenante les deux griots Mc se sont serré la main, l’assistance pensant certainement que la paix est revenue entre eux. Mais à voir l’attitude des deux communicateurs traditionnels, on sent que le feu couve sous la cendre. A leur suite Mansour Mbaye a pris la parole et n’a pas tari d’éloges à l’endroit de Macky.

1 Comment

  1. Quel President ! En etre reduit a gerer les cancaneries. President des condoleances et cites religieuses. President deboussole. Entre Mbaye Pekh, Khadim Samb et Mansour Mbaye, ooh, avec Farba Ngom, il est dans son element. Degages Macky, tu n’es pas a la hauteur.

Les commentaires sont fermés.