Des propriétaires réclament un audit foncier des terres de Dakar

Dans le souci d’accéder à leurs propriétés, les membres du Regroupement des ayants droit qui devaient être attributaires des parcelles dans le périmètre de la commune Diamniadio ont invité le gouvernement à procéder à un audit foncier sur toutes les terres de la région de Dakar. En conférence de presse le weekend dernier, François Goudia Guèye leur coordonnateur assène : «Nous réclamons un audit foncier des terres de Diamniadio et de tout le foncier de la région de Dakar par l’Etat afin de situer les responsabilités d’une gestion foncière d’accaparement et de non transparence ayant régi les attributions au cours des dernières années». Chaque jour, argumente M. Guèye : «nous constatons douloureusement, sur le site de Diamniadio, un rythme effréné d’affectation des terres au profit de sociétés immobilières, de coopératives d’habitat, de fonctionnaires et autres organismes au détriment des citoyens premiers ayants-droit et premiers requérants légitimes».

Ce qui, pour lui, est pour déplorable. Car renseigne-t-il «les ayants droit se sont acquittés de leurs frais de bornage au Trésor de Rufisque depuis la fin des années 90 pour l’obtention de parcelles à usage d’habitation dans la commune de Diamniadio. Et jusqu’à présent, Ils n’ont pas bénéficié d’affectation de terrain». Et de poursuivre : «Pour le respect de nos droits de citoyens et au regard d’énormes sacrifices pour payer ces taxes de bornage, de la justice et des espoirs des populations placés sur ces terrains, nous interpellons le Président de la République pour entrer en possession de leurs propriétés».
En outre M Guèye souligne que «ces ayants droit sont laissés en rade dans les attributions de parcelles par l’actuel maire et l’Etat alors qu’ils devraient être les premiers bénéficiaires de la zone en question». C’est ainsi qu’ils entendent adresser dans un bref délai, une citation directe à l’actuel maire de la commune de Diamniadio pour qu’il fasse la situation des parcelles octroyées par le défunt maire de la localité. De même une correspondance sera adressée à toutes les autorités concernées ou impliquées pour les instruire encore une fois de la violation des droits inaliénables des non attributaires et pour une gestion foncière transparente du site de Diamniadio», rassure leur coordonnateur.