Des pistes pour éviter le cauchemar Gambien : un réseau ferroviaire et des bateaux taxis Dakar-Ziguinchor

« Il est  inadmissible que depuis 1960, les gouvernements  n’ont pas pu régler cette question qui devrait être régler par une volonté politique »

Le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces de changement (Cnts/fc) a  jugé inadmissible que  le Sénégal et la Gambie ne  parvient à  trouver une solution concernant la transgambienne qui est source de tension entre les 2  pays.  « Il est  inadmissible que depuis 1960, les gouvernements successifs du Sénégal n’ont pas pu régler cette question qui devrait être régler par une volonté politique »a estimé Cheikh Diop. « Nous pensons, qu’il y a une grande part de responsabilité de l’état sénégalais si on nous impose toujours ces situations inacceptables » a-t-il accusé ce mercredi lors d’un   point presse   portant sur le bilan 2015 de la Cnts/Fc. Il   n’a   pas   manqué de dégager des  pistes de solution à  explorer pour ne pas subir les caprices du régime de Yaya Jammeh.  « L’état devrait mette en place un réseau ferroviaire et un réseau fluvial très performant qui puisse assurer l’intégration de toute les entités nationales. On doit avoir des trains qui rallie Dakar -Ziguinchor, ou bien des bateaux-taxis pour que ce contournement soit facilité par des projets d’envergures » a  proposé, Cheikh Diop. Estimant que  «ces  objectifs  sont atteignables » il exhorté l’Etat à « tout faire pour mettre fin les tracasseries dans les contrôles et de pertes de temps cessent à jamais »