Depuis le 18 février 2015, Sheikh Alassane Sène croupit injustement en…

L’incarcération arbitraire de sheikh alassane, nous poussent à douter que dans notre pays, les droits de l’homme sont respectés et appliqués correctement. L’instruction de son dossier a été clôturée depuis le 16 Juillet, et qu’il fallait au parquet, présenter au juge instructeur son réquisitoire définitif, afin que ce dernier puisse décider d’une relaxe pure et simple ou d’un procès. Et malheureusement, cette chose n’a jamais eu lieu. Les droits de l’hommiste n’en parlent pas, comme s’ils ne défendaient que leurs propres intérêts se situant du côté des dorures de la République. Personne n’en parle car le Sheikh, a affaire avec la plus haute autorité de ce pays, en l’occurrence, le
Président de la République Mr Macky Sall, qui a décidé de le malmener, de le maltraiter, de le priver de tout.
Car, malheureusement chez nous, le Président de la République a toujours raison, et pour lui, que le Sheikh soit incarcéré, même dans les pires conditions, est le cadet de ses soucis, l’essentiel, qu’il aura isolé un opposant, un « éveilleur » des consciences, comme exactement, agissait le colon, face à ceux-là qui n’étaient guère soumis à son diktat.
De la police, en charge de faire les enquêtes préliminaires, en passant par le parquet jusqu’au juge instructeur, tous ont décidé de fermer les yeux, face à cette forfaiture, qui porte la signature du couple présidentiel. Nous souhaitons, comme nous avons l’habitude de le faire chaque mois,
à Sheikh Alassane Sene beaucoup de courage et une foi indestructible, pour surmonter cette épreuve qui n’a épargné aucun grand homme de ce monde.