Déguerpis, les grossistes du Marché central de Rufisque font grève

Les grossistes du marché central de Rufisque ont observé, hier, une journée morte. Selon le Secrétaire général de l’unacois jappo et union des délégués, la grève est un avant-goût. « Le maire veut déguerpir sans octroyer un site de recasement. Pire, il a sommé les grossistes de décharger leur marchandises de 18h à minuit et de ne plus les stocker au seuil des magasins» déplore Makhoudia Bao. Toutefois, les victimes entendent mener le combat jusqu’au bout. «Daouda Niang refuse de rencontrer les commerçants afin de se concerter sur la situation. Et il a implanté une brigade de surveillance illégale car, à l’insu de ses conseillers municipaux. Ces derniers, dirigés par Babacar Diouf sont régulièrement armés d’armes blanches et persécutent les vendeuses âgées soutenant qu’ils sont forts et bien formés pour faire face aux commerçants», déplore M. Bao.