Décès de l’artiste plasticien Sidy Diallo

L’artiste-plasticien sénégalais Sidy Diallo, décédé samedi à Dakar, à l’âge de 28 ans, était ‘’l’un des plus talentueux de sa génération’’, estime la Plateforme des arts visuel au Sénégal dans un communiqué transmis à l’Agence de Presse sénégalaise.
Lauréat du prix de la francophonie de la dernière biennale de l’art africain contemporain (Dak’Art), l’artiste visuel, ‘’un des plus talentueux de sa génération’’, rejoint ainsi ‘’ses pères Pape Ibra Tall et Diatta Seck dans le royaume de la vérité’’, souligne la structure dans son texte. ‘’Tous les trois sont membres fondateurs de la plateforme’’, précise le communiqué.

Sidy Diallo avait fait une entrée remarquée dans le monde professionnel le 9 mai 2014, jour où il remporte, à 27 ans, le Prix de l’Organisation internationale de la francophonie de la onzième édition de la biennale de l’art contemporain de Dakar (Dak’Art).

Il a effectué sa formation à l’Ecole nationale des arts qu’il fréquente de 2009 à 2013 (major de la promotion ‘’Arts visuels’’). Sidy Diallo a forgé sa ligne, son identité et sa personnalité artistiques ainsi : partir de points, pour tracer des lignes et développer un concept.

Animé de convictions panafricanistes, il refusait cette idée que l’émigration par tous les moyens serait une solution aux problèmes de la jeunesse du continent. ‘’Renaissance’’, l’une de ses œuvres primées à l’occasion du Dak’Art 2014, était un appel à baser l’essor de l’Afrique sur des bases endogènes.