CPI…Les 4 vidéos qui « tuent » Gbagbo Laurent

L’accusation de la CPI dans le procès Gbagbo, se concentre sur quatre incidents spécifiques survenus pendant les cinq mois de violences qui ont fait plus de 3.000 morts des deux côtés, transformant en champ de bataille certaines zones du premier producteur mondial de cacao, moteur économique de l’Afrique de l’Ouest, jusqu’à l’arrestation de M. Gbagbo en avril 2011.
Un de ces épisodes a eu lieu lors d’une manifestation d’opposition sur une station de télévision pro-Gbagbo en décembre 2010, pendant laquelle 45 personnes avaient été tuées et 16 femmes et filles violées.
Une vidéo tournée le 16 montre une forte explosion et des tirs. « Deux personnes ont été tuées par une grenade. Appelez une ambulance!, » crie un opposant, alors que des corps inertes et ensanglantés sont traînés hors du champ des tirs.
Une deuxième vidéo, tournée lors d’une manifestation de femmes dans le quartier d’Abobo à Abidjan le 3 mars 2011, montre des forces pro-Gbagbo ouvrant le feu sur des femmes non armées, laissant des corps ensanglantés joncher les rues.
Sept femmes furent tuées et trois blessées. « Ces femmes n’étaient pas armées. Elle ne portaient que trois branches, » a déclaré M. MacDonald. « M. Gbagbo n’a pas pris toutes les mesures nécessaires pour prévenir ces crimes et enquêter sur eux », a-t-il affirmé.
« Au contraire, les preuves démontreront que M. Gbagbo a tenté de dissimuler ces crimes. » Il a ajouté à la fin de son intervention à l’adresse des juges que l’accusation convoquerait six témoins importants lorsqu’elle commencerait à présenter les preuves, vraisemblablement la semaine prochaine.
« Nous convoquerons six hommes et femmes ivoiriens… qui raconteront leurs souffrances », a affirmé M. MacDonald. « Dans ce dossier, les preuves de l’accusation, et rien d’autre, parleront d’elles-mêmes. »
La procureure de la CPI Fatou Bensouda a déclaré jeudi avoir rassemblé « un grand nombre de preuves contre les deux accusés », étayant les accusations « hors de tout doute raisonnable ».