Comment le Sénégalais a été vidé de son sang en Italie…Le meurtrier s’est caché chez sa nana

Pape Amadou Diouf, un Sénégalais de 33 ans a été tué dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31 Octobre dernier à coups de couteau à Bergame par Djédjé Meles Guillaume, un Ivoirien de 56 ans. Ce dernier gérant d’un bar appelé « Luna Piena » (ex-Socraf) avait des bisbilles depuis quelque temps avec son client sénégalais. Et samedi dernier, leur inimitié a pris une tournure dramatique. C’était vers 22h 39, une bouteille de bière que le Sénégalais avait laissée à l’entrée du bar a causé une violente dispute entre Djédjé et Amadou avant que l’Ivoirien ne donne un coup de poignard dans la région du cœur au Sénégalais, rapporte « tgcom24 ». Atteint, le Sénégalais a été secouru par des urgentistes et transporté à l’hôpital Pape Jean XXIII de Bergame où il a rendu l’âme, malgré les tentatives des médecins de le sauver de ses graves blessures.
Mais avant que les secours n’arrivaient, l’Ivoirien avait demandé aux clients de vider son bar, avait fermé et fui pour se réfugier dans la maison de sa copine, une Sud-américaine où il a essayé de laver les vêtements tachés de sang. Seulement trois heures après son meurtre, l’ivoirien a été retrouvé par la police de Bergame qui l’a arrêté pour meurtre. Il faut noter que le bar Socraf avait fait l’objet, à deux reprises, de mesures de suspension temporaire de licence par la police pour des raisons de sécurité. D’abord au mois de juillet dernier pendant deux semaines, puis en octobre même. En outre, il avait l’obligation de fermer à minuit et demi, délai que le gestionnaire avait toujours respecté.