Comment la viande d’âne était mélangée à celle du boeuf à la Sogas ? Des agents complices

Babacar Sarr âgé de 54 ans, le chevillard arrêté dans l’affaire de la viande d’âne vendue, a été déféré au parquet depuis hier pour les délits d’abattage clandestin et vente de viande d’âne impropre à la consommation. Lors de son audition, selon « EnQuête », il a mouillé des agents de la SOGAS. Il a expliqué comment avec 4 de ses complices en fuite, ils se ravitaillaient en ânes vivants à la société de gestion des abattoirs du Sénégal. Ils prenaient ensuite la direction du technopole où ils les égorgeaient et les dépeçaient. Une fois cette besogne terminée, ils retournaient dans les locaux de la SOGAS où ils parvenaient avec l’aide de certains agents à écouler la viande mélangée avec celle du bœuf.
Sur les profits tirés de ce trafic le gus a révélé que la peau d’âne était vendue à une société chinoise à 30 ou 35.000 francs l’unité et la viande vendue 800 ou 700 FCFA le kilo. Il a indiqué qu’ils étaient dans ce business depuis des mois…