Cheikh Kanté : « L’économie de l’Afrique est en train de décoller »

Le directeur général du Port autonome de Dakar (PAD), Cheikh Kanté a soutenu, samedi, que « l’Afrique est entrain de décoller sur le plan économique, mais n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière ».*

« Les économies africaines commencent à croître. Je peux sans risque de me tromper dire que l’Afrique est la nouvelle frontière du 21e siècle », a déclaré M. Kanté à l’ouverture des Rencontres économiques de Dakar présidée par le chef de l’Etat, Macky Sall. « Les leviers de la croissance en Afrique » est le thème retenu cette année pour ces Rencontres qui ont enregistré un parterre d’experts et d’étudiants. S’accoudant sur une étude d’une université américaine, le directeur du PAD, par ailleurs initiateur de la rencontre a assuré que « le taux de croissance des économies africaines sera multiplié par 7 d’ici 2050 ».

Parallèlement, la population du continent va croître pour atteindre plus de 2,5 milliards d’individus à l’horizon 2050, a-t-il indiqué.  « Le constat, aujourd’hui est que certaines entreprises africaines sont devenus des géants qui concurrencent les occidentales », a-t-il souligné.

« Pour décoller, l’Afrique doit s’appuyer sur son capital humain et l’agriculture », a analysé Cheikh Kanté, estimant que c’est ce que le président de la République « est en train de faire au Sénégal avec le Plan Sénégal émergent (PSE) ».

De l’avis de Cheikh Kanté, « la jeunesse de la population africaine est un atout qui appelle à être bien formé ». En outre, il est persuadé que « malgré les 60% des terres agricoles non aménagées, l’agriculture est une niche pour tirer la croissance du continent ».