Casamance : des bandits armés cherchent un maire pour le..tuer

Des individus en armes dont on ignore le nombre ont fait incursion la nuit dernière au domicile du maire de Niagha Yoro M’ballo, aux environs de vingt-deux heures et demie. Selon des témoignages recueillis çà et là, leur principale cible serait le maire lui-même mais fort heureusement pour lui, il était en visite amicale chez un de ses proches. Nos sources renseignent que, dès leur arrivée sur les lieux, les assaillants ont demandé au neveu du maire de leur indiquer où se trouvait Yoro M’ballo ou à la limite de leur communiquer son contact téléphonique. Mais malgré la menace de le fusiller s’il refusait d’obtempérer, le jeune homme n’a pas donné suite à leur requête, a-t-on appris de la même source.

Les visiteurs qui n’ont finalement pas perpétré d’acte de violence sur la famille du maire ont tout simplement emporté de l’argent estimé à 235.000F CFA, un ordinateur portable, deux téléphones cellulaires, un poste téléviseur et autres accessoires. Dans leur retraite, les hommes en armes ont tenté d’incendier la maison au moyen d’un explosif dont la mèche aurait commencé à prendre feu mais qui s’était ensuite étouffé.

Difficile pour l’heure de savoir les véritables mobiles de cette attaque mais quelques indices viennent tarauder les esprits comme l’élection contestée du maire après plusieurs rounds à la cour d’appel de Dakar, mais pour d’autres ce sont des individus à la recherche d’argent alors que les proches du maire se contentent de dire que ce sont des ennemis qui cherchent à supprimer leur mentor. L’armée est intervenue peu après zéro heure, dit-on, et les assaillants ont fui en direction de la frontière avec la Guinée Bissau, un itinéraire confirmé par des traces constatés jusqu’au village de Sinthiang Jahé à moins de trois kilomètres de la frontière.