Caricature de Serigne Touba : le cri de coeur d’un mouride

Je commencerais par élever ma voix et la pousser jusqu’à la limite de mes forces pour condamner “jeune Afrique” qui a osé utiliser notre vénéré guide Khadimou Roussoul dans son entreprise de lutte contre l’Islam vaillamment perpétrée par des blancs à la couleur noir.
Certes que nous adhérons entièrement aux recommandations du Khalife Général des Mourides qui est S. Touba sur terre mais cela voudra aussi dire qu’il n’est pas comme nous et par conséquent sa capacité de dépassement ne saurait être digne d’un commun des mortels dès lors, il est difficile pour un mouride de reste lucide face à une offense destinée à son Guide.
Nous y sommes réussi grâce aux prières et la promptitude de notre Khalife qui a pris la balle au rebond MAIS que Jeune Afrique sache qu’il n’y aura pas de second épisode parce qu’il a signé sa mort cérébrale et cela l’avenir nous édifiera…
La question qu’on se pose est pourquoi MAINTENANT ?
Depuis 2012 le Sénégal semble danser avec le mauvais pied et nos croyances religieuses et culturelles sont agressées, piétinées comme si de nouveaux missionnaires avaient vu le jour. On a commencé par vouloir réduire nos guides religieux à des citoyens ordinaires, à les emprisonner, à demander des autorisations avant de construire une mosquée au nom de la lutte contre le terrorisme, d’interdire la mendicité pour lutter contre les daara à qui aucune subvention n’est allouée….j’en passe mais comme si cela ne suffisait pas, notre Président se précipite à aller marcher pour « CHARLIE » contre l’Islam pour plaire aux maitres passant de « ILA TOUBA » à « ILA CHARLIE » .
On tente d’interdire le port du voile intégrale prétextant toujours le terrorisme au moment où ils cherchent à nous glisser en douceur la légalisation de l’homosexualité préparée d’avance quand on nous a mis leurs plus grand défenseur comme Ministre de la justice pour nommer Sidy Kaba.
Dans ce Sénégal nous sommes aujourd’hui habitués à de beaux discours officieux et des actes officiels, les condamnations verbales sont contraires aux actes qu’ils posent. Alors pourquoi se fatiguer à chercher pourquoi « Jeune Afrique » a eu le culot de toucher à notre Monument si tous les actes que posent nos gouvernants vont à l’encontre de nos croyances ?
Cependant comme toujours, Serigne Touba nous est venu en aide pour réussir ce que toutes les bonnes volontés n’ont pu obtenir et Waly Seck a enfin déchirer son sac en publique et demandé pardon aux sénégalais en moins de 24 heures et « Jeune Afrique » commence à brûler au Congo…
Cette autre victoire de Khadimou Rassoul sans avoir recours à la violence suffit pour enfin reconnaitre qu’il est le SAUVEUR DE LA PATRIE ET DE L’HUMANITE TOUTE ENTIERE….
La déception reste le fait que notre Président est resté au Palais au moment où il était à quelques mètres de Massalikoule Djinaan sans daigné être auprès du peuple offensé qui criait sa colère et pourtant point il n’avait besoin de kérosène au frais du contribuable….
Nous voulons seulement lui rappeler que nous sommes ferme sur la décision de ne plus voir « Jeune Afrique » dans notre pays car sa sortie avortée et en retard ne nous laisse pas le choix et nous confirme que qu’il a les mains liées et dès lors nous prenons guerre en main. Sachez que c’est ce peuple qui vous commande et alors il vous ordonne de trouver les bonnes paroles à servir à vos Maitres pour nous chasser loin de chez nous ce journal satanique.
Quand à vous Monsieur le Président rendez-vous à 2017 et le reste vous le savez.
Saa kadior