Bounkiling : Deux quinquagénaires retrouvées mortes dans un puits et dans une chambre

Bounkiling a connu un weekend d’horreur. Deux femmes âgées d’une
cinquantaine d’année y ont été mortes dans les conditions difficiles à
comprendre .La première victime habitait au village de Ngueyéne, dans
la commune de Bogal. La dame Aminata Aïssatou Gueye qui ne jouit pas
bien de ses facultés mentales est retrouvée morte dans un puit profond
.Les témoignages recueillis sur place précisent que munie d’un seau
elle s’y était rendue pour puiser de l’eau.
Quant à la deuxième victime elle se nomme D.Diao la pauvre dame qui
souffre d’une maladie pulmonaire est souvent en proie à des quintes
infernales. Se sentant condamnée par cette maladie chronique elle a
décidé d’abréger son supplice en écourtant sa vie. Pour ce faire elle
s’est retirée dans sa chambre où, à l’aide d’un foulard noué au coup
elle se laisse pendre au toit .Intriguée par le silence inhabituel de
cette dame dont les toux répétitives alertent toujours le voisinage,
ses parents se pointent dans sa piaule. Grande a été leurs surprise de
constater la présence d’une silhouette suspendue au toit .Cette
découverte macabre a plongé la paisible bourgade de Kandion Mangana
dans la tourmente et l’incompréhension.
Alertés les gendarmes de la brigade de Bounkiling qui ont fait le
constat ont ouvert une enquête pour établir les circonstances du
doubles drame survenu en vingt-quatre heures dans le même
département. Les corps des victimes se trouvent présentement au
district sanitaire de Bounkiling.
Dans les deux cas la thèse du suicide semble être privilégiée,
toutefois la concomitance de ces drames survenus au moment où une
autre femme non contente d’être accusée de vol se jette dans un puits
à Kaffrine, trouble les esprits superstitieux.
Sanoussy Dia à Sédhiou pour xibaaru.com