Bougane Guèye Dani : « Le jour où on m’a forcé à boire un pot rempli d’urine en plein… »

S’il y a très un mauvais souvenir que Bougane Guèye Dani garde encore en mémoire, c’est bien le jour où dit-il on lui a forcé à boire son propre urine, en plein ramadan.
« A l’époque, nous habitions Bayal ba » à Saint-Louis, un quartier dont les enfants sont réputé têtus. J’étais en classe de Cm1 et j’avais 10 ans. Nous partions à Dakar Bango, distante de chez nous de 09 Km, pour chaparder des mangues dans les vastes champs à la périphérie du village, tout prés du camp militaire. Malheureusement pour nous, sommes tombés sur les hommes d’une méchanceté inouïe, qui nous ont fait faire des choses que je n’oublierai jamais. Nous étions en plein mois de ramadan et nos bourreaux nous ont demandé si nous avions jeûné. Nous avons répondu par l’affirmative. Mais c’était une grosse erreur. Nous n’aurions jamais dû leur dire cela. Parce que, sans hésiter, ils nous ont jeté des pots et demandé de pisser de dedans. Inconscients, nous avons presque rempli les pots d’urine. Et quand nous avons terminé, l’ordre était que chacun boive toute l’urine qu’il y avait dans son pot. C’était répugnant, mais nous ne pouvions qu’exécuter cet ordre. Personnellement, j’ai tout bu. Comme tous les autres. Parce que nous ne pouvions être libérés qu’après avoir passé à l’acte. Ce jour là, nous sommes rentrés à Saint-Louis sans une mangue, mais avec le goût de l’urine à la bouche. De retour à la maison, nous ne pouvions rien dire à nos parents, parce que personne ne savait où nous étions allés. Les amis avec qui j’étais ce jour-là, sont maintenant de grandes personnalités. Certains sont des Directeurs généraux de société, l’un est délégué médical, l’autre ingénieur dans une cimenterie de la place », narre le patron de D Media dans L’Observateur.