Bokk Gis Gis de France déplore le temps et l’énergie perdu pendant 4 ans

Après près de quatre années de tergiversations et de cache-cache sur la question de la réduction de la durée de son mandat de 7 à 5 ans comme il s’y était engagé, le Président de la république a choisi de s’abriter derrière l’avis confidentiel du conseil constitutionnel (une première dans l’histoire de cette institution), pour renier la parole qu’il a donnée au peuple sénégalais vis-à-vis duquel il s’était solennellement engagé, engagement sans lequel il n’aurait sûrement jamais été élu.

La fédération Bokk Gis Gis France déplore le temps et l’énergie perdu durant toutes ces années dans des débats et des consultations en trompe l’œil, qui en réalité cachaient la volonté réelle du chef de l’Etat de se dédire. En effet, s’il tenait vraiment à respecter son engagement, ce ne serait nullement pas l’avis du Conseil constitutionnel qui l’en empêcherait car il s’agit bien d’un avis qui ne le lie pas.

Nous dénonçons avec force et toute l’énergie requise ce wax waxeet du Président de la république qui ne l’honore guère et surtout qui décrédibilise encore la parole politique et contribue à davantage renforcer la méfiance et la défiance des sénégalais et des sénégalaises à l’égard de la chose et des hommes politiques.

La fédération Bokk Gis Gis France appelle toutes les forces vives du pays et de la diaspora éprises de morale, d’éthique et du sens de la parole donnée dans notre société de valeurs, à une mobilisation générale pour faire échec au référendum de MacKy Sall et de ce wax waxeet le début de la fin de son pouvoir.

Le Sénégal vaut mieux que ça et mérite mieux que ce type de gens qui, pour le pouvoir et leur parti , sont prêts à sacrifier la patrie.

Vive la République,
Vive le Sénégal,

Fait à Paris, le 16 février 2016
Le porte parole,
Dr Oumar Thiam

Dr. Oumar THIAM