Barka Ngom : “Ama Baldé m’a donné un coup de point qui m’a occasionné une éraflure au front”

L’élément du Groupement mobile d’intervention (Gmi) qu’Ama Baldé a frappé lors du face à face devant l’opposer à Gouy-Gui lundi dernier se nomme Barka Ngom. Il comparaîtra ce vendredi devant le tribunal des flagrants délits de Dakar en tant que partie civile lors du procès du tombeur de Tapha Tine.

Dans le procès-verbal d’enquête préliminaire, note “L’As”, il explique les circonstances dans lesquelles Ama Baldé lui a asséné un coup de poing. Selon lui, le frère d’Ama Baldé (Babacar Baldé : Ndlr), est à l’origine des échauffourées puisqu’il s’est mis à abreuver d’injures le camp de Gouy-Gui dont certains étaient armés de coupe-coupe. Une bagarre rangée s’en est suivie et il est intervenu pour séparer les protagonistes. C’est là qu’Ama Baldé s’est mêlé à la danse et lui a administré un coup qui lui a occasionné une éraflure au front et une égratignure à la main gauche. Egratignure qui, selon nos sources, est causé par sa chute lorsque le lutteur lui a administré un terrible coup de poing.

Ama Baldé, lui, dit “regretter sincèrement” l’acte qu’il a commis et “demande la clémence des autorités judiciaires”.