AssKaw offusqué par la décision de la Cour Suprême accuse l’état de gangstérisme…Hélène Chaupin se bat

La cour suprême a, sans aucune surprise, signé la fin de l’Etat de droit au Sénégal par la confirmation de l’arrêt de la CREI, ce jeudi 20Aout 2015.
Pourtant tous les sénégalais, épris de droits et de justice comptaient sur cette cour pour redorer le blason de notre justice terriblement souillée par les membres de la CREI. Mais hélas, messieurs ont préféré, s’accrocher aux biens matériels de ce bas monde et à leurs intérêts crypto personnels en cherchant à sacrifier sans raison le seul Ministre du Sénégal de l’indépendance à nos jours si l’on tient compte de l’acharnement dont il fait l’objet depuis l’élection de Macky Sall.

En le faisant la cour adopte en même temps la résolution d’installer le Sénégal dans une instabilité totale. A cet effet, ASSkAW (action de soutien et de solidarité a Karim Wade ) debout comme un seul homme manifeste son désarroi, son mépris, sa désolation face à cette décision lâche destinée exclusivement à abattre un adversaire politique et condamne le gangstérisme d’Etat qui s’est manifesté par la séquestration de 08 de ses membres le jour du délibéré.
Par ailleurs ASSKAW s’engage résolument aux côtés de sa vaillante Présidente Hélène Chaupin à poursuivre le combat jusqu’à la libération de Karim WADE ainsi que de tous les autres détenus.

Gallo tall
Chargé de communication de ASSKAW