Assemblée Nationale : le jeu du PDS a bien marché

Le député (du peuple, pour le peuple et par le peuple) doit bien connaitre son rôle. Il est élu pour servir son pays.
Le vrai problème, c’est la modification du règlement intérieur et plus exactement le passage du nombre de députés de 10 à 15. Il est la cause principale du jeu politique actuel à l’assemblée nationale.
Il faut avoir une bonne lecture pour comprendre qu’il s’agit de la problématique la compréhension du texte (Même des textes au Sénégal). Malgré les changements du texte, le problème d’interprétation demeure. D’abord en plénière, l’honorable El Hadji Moustapha DIOUF a fait référence à l’article 11 du règlement relatif aux débats lors de la session d’installation du bureau (la session unique). Il n’a pas été bien compris où que le Président avait une autre lecture du même article. Les articles 20 et 22 (dont fait référence respectivement Omar SARR et Modou DIAGNE) alimentent les débats et créent la polémique des textes.
La modification a été une mauvaise idée. Etant une manigance politique, aujourd’hui le PDS vient de nous servir un plat de stratège en politique. Ne disposant pas du nombre de députés requis pour créer un groupe parlementaire, le PDS a pu orienter les esprits vers ce qui se passe dans l’hémicycle. Je doute fort que l’honorable Modou DIAGNE puisse avoir les 15 députés nécessaires pour créer un groupe même avec l’arrivée de Serigne khadim THIOUNE et de Demba DIOP. L’honorable Aissatou Mbodji avec son bloc doit certainement avoir plus de députés avec l’adhésion des Rewmistes qui sont dans l’hémicycle, du député Mamadou DIOP,… Et encore, il faudrait une lecture des textes qui soit favorable à la lionne, l’adhésion des députés Thierno Bocoum et Cie, soit accepté.
Si REWMI n’a pas pu créer son groupe parlementaire (à deux reprises), c’est à cause surtout du poids exercé par la majorité en misant sur tous les moyens et sur une stratégie politique qui a bien payé.
Sur cette même logique, le PDS, réussirait-il par ce jeu à mettre en place son groupe parlementaire ?
D’autant plus que la question qu’on devrait se poser est la suivante : le PDS aura-t-il un groupe parlementaire ? Fada, Aida Mbodji peu importe.
Mais dans le contexte actuel, elle est la suivante: Qui dirigera le groupe parlementaire du PDS ? FADA où Aida Mbodji ?
Modou FALL
Degg moo woor