Après s’être défoulé, Ahmed Khalifa Niasse se voit attaqué par Fatou Bintou Diop

Ahmed Khalifa Niasse et la prédicatrice Fatou Bintou Diop ne parlent pas le même langage au sujet de la licéité du port de la perruque. Si l’un est pour son acceptation, l’autre milite en faveur de son interdiction. Et tout se passe sur TFM.

Invité à « QG » (Quartier Général), la conférencière religieuse Fatou Bintou Diop a rappelé aux Sénégalaises que la perruque est interdite par l’Islam. Mais de l’avis d’Ahmed Khalifa Niasse qui était l’hôte de Pape Cheikh Diallo dans la même émission, il est faux de dire que le port de la perruque n’est pas licite. Le marabout a renchéri que cet accessoire capillaire dont usent et abusent les Sénégalaises peut même être considéré comme un mouchoir de tête « mboussor ».

Il a aussi tenu à rectifier les « oustaz » qui interdisent les mèches. « Le prophète n’a jamais dit qu’il maudit les femmes qui rallongent leurs cheveux », ose le marabout. Qui ne s’est pas fait prier pour taxer la majeure partie des prêcheurs de « primairiens ». « Il n’est pas donné à qui veut de se prononcer sur des questions de jurisprudence islamique », précise le frère ainé de Sidy Lamine Niasse. Mais la réponse ne s’est pas fait attendre. Flanqué de « asatiza », la prêcheuse a remis Ahmed Khalifa Niasse à sa place. Citant plusieurs sourates et « hadiths » du prophète, la religieuse a réaffirmé la position de l’Islam sur les extensions capillaires. Belliqueuse comme pas deux, elle a indirectement taxé le niassène de « savant menteur ».