Après Mbaye Jacques Diop, le PPC renaît de plus belle…Communiqué

(Photo Mbaye Jacques Diop & Yatma Fall)

COMMUNIQUE DU BUREAU POLITIQUE

Le Bureau politique du Parti pour le Progrès et la Citoyenneté (PPC) s’est réuni le mercredi 27 Mars 2016, à son siège, sous la présidence de son Secrétaire Général national, M. Seydou DIOUF.

L’ordre du jour a porté sur l’analyse de la situation politique nationale et sur la vie du parti.

Après avoir entendu la communication de son secrétaire général, par ailleurs spécialisé en décentralisation et développement local sur le débat sur le cumul des mandats, le Bureau politique regrette la confusion créée et entretenue autour de la déchéance du mandat de certains élus locaux.

En effet, la loi organique n°96-11 du 22 mars 1996 est sans équivoque : « nul ne peut cumuler plus de deux mandats électifs », article 1er. Cette disposition n’a rien à voir avec celles de la loi N°2013-10 du 28 Décembre 2013 qui, elles, plutôt, traitent des cas d’incompatibilité et non de cumul de mandats. Les incompatibilités et les cumuls de mandats sont deux situations distinctes qui n’obéissent pas aux mêmes procédures.

Le cumul de mandats se constate dès lors que le délai imparti au concerné pour faire son choix expire.

Sous ce rapport, le bureau politique du PPC estime que le ministre en charge des collectivités locales,  saisi par sur ce qu’il est convenu d’appeler « cas Aida Mbodji », est dans son bon droit en saisissant le représentant de l’Etat pour une application de la Loi

En conséquence, le bureau politique appelle les différentes parties à plus de sérénité et au respect scrupuleux des lois qui régissent nos institutions.

A cet égard, le bureau politique du PPC félicite  le Président de la République qui, dans un souci de justice et d’équité a fait preuve de la même rigueur pour tous les élus qui sont dans la même situation, quelle que soit leur appartenance politique, ethnique ou religieuse.

A la veille de la célébration de la fête du travail, le 1er mai, le bureau politique appelle à un apaisement du front social, surtout dans les secteurs de l’éducation et de la santé, dans l’intérêt supérieur des populations qui sont les seules à subir les conséquences désastreuses des grèves cycliques. Dans ce cadre, le bureau politique comprend le désarroi des populations de Saint Louis qui ont manifesté pour un fonctionnement correct de leur hôpital.

Abordant la question relative à la vie du parti, le bureau politique note avec beaucoup de satisfaction le déroulement des opérations d’implantation et d’installation des cellules du parti dans les différentes localités du pays.

Le bureau politique, à cet égard, félicite le Secrétaire Général, Seydou DIOUF dont le déplacement à Kaolack a suscité un engouement populaire qui a permis des vagues d’adhésion de nouveaux militants qui partagent les idéaux du parti.

Le bureau politique se félicite également de l’état d’avancement des préparatifs de la convention nationale des jeunes et engage toutes les structures de jeunesse du parti à se mobiliser pour une réussite exceptionnelle de cet évènement.

Enfin,  Le bureau politique a exhorté la Commission Nationale chargée de la vie politique et des structures à poursuivre le travail d’animation à la base en perspective du congrès prévu à la fin de l’année 2016.

Fait à Rufisque le 27 Avril 2016

Le Secrétaire national à la Communication

Yatma FALL