Après le référendum, Macky Sall attendu sur le terrain de la demande sociale…

Ouf de soulagement, selon la Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (Csa). En effet, pour la centrale dirigée par Mamadou Diouf, « notre pays sort d’une consultation populaire qui avait suscité une grande inquiétude, au vu de la tension entre acteurs politiques ». Et « aujourd’hui que les lampions se sont éteints », la Csa salue « la maturité du peuple sénégalais qui, une fois encore, a su faire entendre sa voix dans le calme et la dignité, montrant à tout le monde qu’en dernière instance, la décision lui incombe ». Désormais, dit la centrale syndicale, « il appartient aux différents acteurs de faire un décryptage serein du message à eux envoyé par le peuple ».

En attendant, « la Csa appelle le chef de l’Etat et le Gouvernement à s’atteler aux priorités de l’heure, singulièrement la satisfaction de la demande sociale, la mise en œuvre diligente des accords signés avec les syndicats d’enseignants et de la santé, l’ouverture de discussions sérieuses avec tous les secteurs en lutte ». Selon les syndicalistes, « c’est à l’Etat du Sénégal de prendre les initiatives pour créer les conditions d’une paix sociale durable, c’est la condition du développement économique auquel nous aspirons ». Et « c’est sur ce terrain » qu’ils attendent le président et le gouvernement.