« Amie » sur Facebook : Quand une fausse Marième Faye Sall tente d’arnaquer le petit-fils de Serigne Fallou

Les réseaux sociaux sont certes le cadre idéal pour se faire de bons amis et échanger sur tous les domaines. Et c’est cela tout l’intérêt des Technologies de l’Information et de la Communication (Tics). Cependant, il y a aussi le revers de la médaille, car c’est également le canal le plus aisé pour arnaquer, escroquer et dénigrer n’importe qui. Cela, hélas, le petit-fils de Serigne Fallou Mbacké, Serigne Cheikh Ndindy ibn El Hadj Bara, sixième khalife général des mourides, y a échappé de peu avec une fausse (ou un faux) Marième Faye Sall. Fort heureusement, le guide religieux n’est pas né de la dernière pluie.

Internautes, précisément les utilisateurs du réseau social « Facebook », soyez vigilants et méfiez-vous des noms de ces célébrités que vous trouvez sur la plateforme et qui vous sont suggérés comme «amis» potentiels ou qui sollicitent directement votre amitié. C’est, le plus souvent, l’œuvre d’escrocs de classe internationale qui, au-delà de la seule amitié, pourraient pirater votre compte, utiliser votre nom et votre image pour flouer vos vrais amis.
Les Macky Sall, Marième Faye Sall, Karim Wade, Youssou Ndour, Waly Seck, entre autres célébrités, ne sont, le plus souvent, que des noms d’emprunt utilisés par de vils escrocs pour arnaquer les internautes naïfs et avides de relations avec les «en haut d’en haut», surtout pour leur soutirer de l’argent. Le dernier exemple en date, c’est la demande d’amitié d’une prétendue «Marième Faye Sall» (du nom de la Première Dame du Sénégal) à Serigne Cheikh Ndindy Mbacké, fils du défunt khalife général des mourides, Serigne Bara, et petit-fils de l’illustre héritier de Cheikh Ahmadou Bamba (Serigne Fallou), qui aurait pu tomber dans le piège de ces criminels de l’informatique.«Plusieurs fois, cette personne dont le profil est présenté comme Marième Faye Sall, m’a demandé de l’ajouter à mes amis. J’ai toujours ignoré l’invitation. Mais, comme elle persistait et, compte tenu du respect que nous devons à la personne qui est supposée en être l’expéditrice, j’ai fini par accepter son invitation», nous a confié le fils d’El Hadji Bara Mbacké que nous avons joint par téléphone. Après l’acceptation de l’invitation de la prétendue «Première Dame», l’«amie Marième Faye Sall» lui envoie le message qui suit, digne d’un élève de l’école élémentaire : «Je n’ai pas besoin de me présenter. Si je t’écris c’est par rapport à situation qui me tiens beaucoup à cœur. Il y a une semaine j’ai expédiée une somme de 5800 dollars à une amie qui se trouvait sur un lit d’hôpital au Bénin par l’agence Western-Union mais malheureusement elle es décédée avant hier sans avoir retiré cette somme. J’ai éffectué le transfert en ligne avec ma carte de crédit donc je dois me présenter à une agence Western-Union pour le retrait (Ce que je ne ferai pas) donc je me suis dis que le mieux serait qu’une autre personne en bénéficie. J’ai pu avoir le numéro du directeur de l’agence Western-Union où elle récupère ces transferts vu que ce n’es pas le seule transfert que je lui ai fais. Numéro du directeur : 0022995336821 Nom du directeur : Marc TALON Code du transfert: 652-534-1256 Bénéficiaire: Monique BLANCHARD Appelles le directeur et demande lui de te renvoyer le transfert sur tes coordonnées donne lui le code et dis lui que le transfert viens de moi». Même si les noms et numéros de téléphones vous conduisent à des personnes existantes, ce sont le plus souvent ceux des vrais escrocs et de ceux qu’ils sont censés représenter.

Naturellement, cela sent l’arnaque à mille kilomètres à la ronde ! Et comme le petit-fils de Serigne Fallou, très au fait des nouveautés de ce monde, comme son père qui parlait plusieurs langues occidentales, en plus d’une érudition sans pareille, a très tôt découvert la supercherie. D’abord à cause du français plus que bancal utilisé par la prétendue «Marième Faye Sall», mais aussi de l’impertinence de l’argument avancé. Quand le guide s’en est ouvert à nous qui avons déjà connu ce genre d’argumentaires fallacieux, nous lui avons conseillé de ne même pas répondre au message – au risque de voir son compte piraté –, mais aussi de supprimer immédiatement cet «ami» de la liste de ses contacts. Et peut-être même de changer de mot de passe…
S’agissant de «l’amitié» de la supposée Marième Faye Sall et de l’offre des 58.000 dollars US (près de 35 millions Fcfa), Serigne Cheikh Ndindy indique : «C’est par respect pour le nom de cette dame que j’ai accepté de « l’ajouter », parce que», dit-il en paraphrasant un disciple de Serigne Fallou, du temps de la bipolarisation de la vie politique sénégalaise, dans les années 50, «je ne suis ni Senghoriste, ni Laministe. Je suis avec Serigne Touba. J’accepte tout don fait au nom de Serigne Touba, mais pas autre chose». (Senghor u ma, Lamine u ma, mangi ci Fallu. Bu sanni jotee ma sannil kama neex dellu ci Fallu).

Naturellement, d’autres internautes de bonne foi, surtout les célébrités comme Serigne Cheikh Ndindy, resteront les cibles privilégiées de ces arnaqueurs. Ce que nous conseillons, humblement, c’est de ne jamais croire à ces gens qui cherchent à vous appâter en vous proposant des choses alléchantes et qui, au bout du compte, vous demanderont d’envoyer une certaine somme à une certaine adresse, ou simplement de leur communiquer le numéro de votre compte bancaire qu’il pourrait vider sans ménagement